Stéphane Moreau siège illégalement dans l’ASBL Liège Europe Métropole aux côtés de…

0

Le tristement médiatique Stéphane Moreau siège toujours en tant qu’administrateur au sein de l’ASBL Liège Europe Métropole. Cette association a pour vocation de rassembler les bourgmestres de l’arrondissement liégeois afin de s’entendre sur certains financements publics mais aussi de questionner le thème de la supracommunalité. Le hic ? Pour pouvoir y siéger, il est statutairement obligatoire d’officier en tant que bourgmestre, ce qui n’est plus le cas de Stéphane Moreau depuis 2017.

Liège Europe Métropole est, comme l’indique son site web, « une association supracommunale constituée sur base volontaire. Elle repose sur une Assemblée générale dont sont membres les Bourgmestres des 84 communes de son territoire provincial ainsi que 6 représentants provinciaux». Elle se dénommait initialement COORDINATION PROVINCIALE DES CONFERENCES D’ARRONDISSEMENT DES BOURGMESTRES ET DU COLLEGE PROVINCIAL DE LIEGE, pour changer de dénomination en 2015. Précisons que les mandats au sein de cette ASBL sont exercés à titre gratuit. En chiffres, Liège Europe Métropole a permis l’octroi de subsides à hauteur de 28 millions d’euros, répartis dans 66 projets. Les financements proviennent principalement de la Province de Liège.

L’Asbl sert aussi de think tank travaillant autour du thème de la supracommunalité concrétisée par le schéma de développement de l’arrondissement liégeois (SDALG). Celui-ci prône la multiplication des collaborations entre les 24 communes concernées, tout en conservant l’autonomie de celles-ci, principalement au niveau des circonscriptions électorales.

Dans ses statuts, il est clairement mentionné que les membres doivent être bourgmestre d’une commune liégeoise. La qualité de membres se perd par décès, démission ou comme l’indique l’article 3.4 « par la perte de la qualité en vertu de laquelle l’intéressé est devenu membre de droit, et notamment par la perte de qualité de bourgmestre pour les membres ».

En janvier 2017, Stéphane Moreau, empêtré dans le scandale Publifin, annonce par communiqué de presse sa démission de son poste de bourgmestre d’Ans. Pourtant, au moniteur belge, en septembre de la même année, le CA de Liège Europe Métropole reconduit le patron de Nethys. Fait surprenant, en août 2018, Dominique Drion, lui aussi impliqué dans le scandale Publifin, est démis de ses fonctions au sein de Liège Europe Métropole pour être remplacé par Vincianne Pirmolin.

Sur le site internet de l’Asbl, Stéphane Moreau apparaît clairement dans l’organigramme.. Si statutairement, sa qualité de membre pose question, il est ahurissant de constater que la présence de ce personnage n’a jamais posé de soucis aux autres membres de Liège Europe Métropole. Un exemple de plus que comme quoi à Liège, les dégoutés ont pris la fuite, ne reste plus que les dégoûtants…

Liens utiles:

http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_tsv/tsv_rech.pl?language=fr&btw=0837671808&liste=Liste