Quand la presse invente des adversaires aux gilets jaunes pour faire du clic

0

Un groupe de 1500 personnes, 900 lors de la publication du premier article, une véritable information qui pèse dans le débat. 

La presse en 2018 a bien choisi son camp, celui de la confrontation artificielle, celui de la création de personnages médiatiques, de récits chocs.

Voici donc les foulards rouges. Si vous voulez exister aujourd’hui dans le débat démocratique, trouvez un concept original et même si vous ne représentez rien du tout, vous deviendrez un symbole pour la presse.
Les médias sont bien ennuyés par le manque clair de portes paroles de ces gilets jaunes. Une fois Jacline Mouraud invitée partout, usée et considérée comme dangereuses par les médias, ils cherchent de nouvelles manières d’évoquer le mouvement avec originalité.
Ici, l’idée qu’il y a désormais des adversaires déclarés contre les gilets jaunes, des foulards rouges.