Escroqueries, homicide, harcèlement,… : Découvrez Edgard Dache (Infos Radars) candidat de La Droite

Beaucoup de gens en Belgique connaissent Edgard Dache.

Il est l’animateur et créateur de nombreux groupes d’Infos Radars et la presse en a mainte fois parlé sans jamais s’intéresser à sa manière de « travailler » et à ses dérives verbales constantes, traitant les femmes de prostituées à tout bout de champ et agissant comme un véritable dictateur des réseaux sociaux.

Quelques exemples:

Vivre ici (RTBF): Edgard Dache : 7 jours sur 7 au service de ses groupes facebook infos radars partout en Wallonie et à Bruxelles

Sudpresse: Infos Radars piraté

DH: Edgard Dache candidat pour « La droite »

Notamment Sudpresse, avec qui il a eu, un temps, un partenariat pour mettre en avant leurs liens dans ses groupes. (« 3 enfants morts dans un accident de voiture, cliquez pour voir les photos » et autres joyeusetés).

 

Type de publication postée par Rodolphe Magis, numéro 2 de Sudpresse (dans un autre groupe).
null

Intérêt financier important

Les groupes Facebook sont devenus un relai essentiel de l’information et génèrent beaucoup plus de clics que dans les pages officielles des groupes de presse. Ceux-ci n’hésitent donc pas, notamment chez Sudpresse, à spammer ces groupes de publications morbides pour générer du clics sur le dos des victimes.

De son côté, Edgard Dache met en vente de la publicité sur ses groupes, créant d’une manière contrevenante aux CGU de Facebook une « régie » publicitaire dans ceux-ci.

Liste des groupes actuels:

Le volet pénal

Edgard Dache a été condamné à plusieurs reprises.
Pour homicide involontaire lors d’une « bagarre » qui a mal tourné en 1989 et dont il se vante aujourd’hui encore d’avoir porté le coup fatal au jeune homme décédé (1 an avec sursis).

Il a été condamné pour des activités de voyance où il extorquait de l’argent à des allocataires du CPAS qu’il faisait payer en or (faisant ainsi passer ces paiements pour des cadeaux afin de ne pas les déclarer). Il allait chercher au début du mois des allocataires du CPAS à la sortie de celui-ci, les accompagnait chez le marchand d’or avant de leur dire la bonne aventure, nous raconte un proche d’Edgard Dache.

Abus sexuels

Celui-ci a également été accusé par plusieurs femmes d’avoir abusé d’elles lors de consultation de voyance en leur expliquant qu’il fallait avoir une relation sexuelle avec lui en tant que « don aux entités cosmiques ».
Le caractère ancien et « un peu honteux » de ces actes rend très difficile pour les victimes de porter plainte.

Edgard s’en vante souvent, « qu’aucune des dizaines de femmes qu’il a niqué en profitant de leur crédulité et de leur mal-être n’osera porter plainte » nous raconte un de ses proches.

 

Edgard Dache a également fait l’objet, suite aux nombreux débordements sur internet (où il invite des gens à aller se faire sucer chez des « adversaires de groupes radars » en divulguant leur adresse), de plusieurs plaintes pour harcèlement et diffamation qui ont été classées sans suite. Incompréhensible vu le nombre, la fréquence et la violence des actes.

En voici 2 exemples: 

Edgard Dache est décrit par ses proches comme alcoolique, ayant été condamné à de nombreuses reprises à de la prison avec sursis pour excès de vitesse sous l’emprise de l’alcool, escroqueries diverses (voyance, recel, faillite frauduleuse,…).
La dernière condamnation daterait de 2006.
C’est environ 15 procès que l’homme aurait dû affronter et condamné la plupart du temps à du sursis ou des travaux d’intérêt général.

Pervers narcissique

Une personne ayant été longtemps sous l’influence d’Edgar Dache nous raconte à quel point celui-ci est dangereux puisqu’il aime être entouré de jeunes femmes afin de gagner leur confiance avant de les pousser à avoir des relations plus intimes. Dans le cas d’un refus, il devient alors M. Hyde et menace de publier des informations personnelles et intimes. De nombreuses femmes auraient céder, parfois pour… conserver un poste de modérateur dans des groupes d’infos radars. 

Nous publions cet article également dans le but de récolter d’autres témoignages et d’encourager ses victimes à aller déposer plainte. 

Edgard Dache étant candidat sur la liste La Droite à Charleroi, nous avons contacté Aldo Mungo le dirigeant du mouvement.

 

Rappel: Récemment plusieurs candidats à Charleroi ont quitté la liste pour « dissimulation de casseroles judiciaires » (DH)

Face aux éléments que nous lui avons exposé, Aldo Mungo a expliqué qu’il avait pris ses précautions avant de valider la candidature d’Edgard Dache et que personne à la DH, Sudpresse et l’Avenir n’était au courant de quoi que ce soit. Alors qu’une personne avait pris contact quelques semaines avant à la DH pour leur exposer les faits.

Quand on lui a exposé les faits reprochés, il nous a dit que les propos de « racailles et de barakis qui ne savent pas aligner 2 mots (ndlr: certaines personnes abusées par Edgard Dache dans ses activités de voyant) » ne l’intéressaient pas et qu’il était totalement normal pour un parti de ne pas demander d’extrait de casier judiciaire à un candidat.

Effectivement aucun parti ne demande d’extrait de casier à notre connaissance.

Erratum: Seul Défi le demande.

Et si le droit à la réinsertion est important dans un état de droit, on peut s’interroger sur la possibilité pour un escroc multi-récidiviste de se présenter à des élections en vue d’assumer des responsabilités publiques.