Communiqué CGSP RTBF sur l’utilisation des réseaux sociaux en période électorale  par les membres du personnel de la RTBF

0
Cropped image of a young man working on his laptop in a coffee shop, rear view of business man hands busy using laptop at office desk, young male student texting on computer sitting at wooden table

Malgré une communication rapide faite par la CGSP RTBF dès le 24 juillet à la DGRH de la RTBF, et une intervention directe à la Commission Paritaire du 20 août débouchant sur un engagement de l’Administrateur général à distinguer les catégories de personnel étant soumis à une restriction supplémentaire de leur devoir de réserve en période électorale, le 3 octobre dernier, des dizaines de membres du personnel, dont l’image n’est en rien professionnellement liée à l’image de la RTBF, ont été individuellement rappelées à l’ordre par leurs responsables RH, parce qu’ils avaient simplement « liké », de manière très épisodique, une ou plusieurs pages de candidats aux élections communales sur Facebook, comme tout citoyen peut le faire.

Ayant à nouveau interpellé le directeur du service juridique de la RTBF et l’Administrateur général pour s’assurer que les membres du personnel non sensible (à savoir ni journalistes, ni animateurs, ni éditeur sociaux ou mandataires) n’aient plus à souffrir d’intimidations de la part de leur hiérarchie à ce sujet, nous avons appris de bonne source que l’inquiétude de « neutralité » politique qui voulait s’étendre à l’ensemble du personnel proviendrait du Conseil d’administration de la RTBF ! A savoir les représentants issus des principaux partis de la Fédération Wallonie Bruxelles : le PS, le CdH et le MR.

C’est donc bien une pression politique qui aurait conduit les responsables hiérarchiques de la RTBF à tenter de brider la liberté de chaque membre de son personnel au-delà des chartes et règlements internes, risquant de perturber le processus naturel de débat politique sur la place publique.

Le sentiment d’indignation et de perte de confiance qui se propage à partir de toutes les personnes ayant été interpellées par leur hiérarchie, ne pourra être démenti que par la publication d’un communiqué interne rectificatif émanant du Conseil d’administration de la RTBF.