Amiante dans une école arlonaise :une plainte au pénal déposée à l’encontre du candidat socialiste Guy De Decker

0

 

Une plainte pour non assistance à personne en danger a été déposée en 2014 à l’encontre de Guy De Decker, 11ème candidat sur la liste socialiste Pour VouS à Arlon. Cet ancien chef de travaux de l’Institut Technique Étienne Lenoir Arlon (ITELA) est suspecté, tout comme d’autres membres de sa direction, d’avoir minimisé la présence d’amiante dans l’établissement scolaire, entraînant de la sorte le décès d’un ouvrier. Selon nos sources, le dossier serait toujours à l’instruction.

Dans un documentaire RTBF de l’émission Question à la Une, l’ITELA a été surnommée « l’école empoisonnée » . Depuis quelques années, la présence d’amiante (démontrée depuis 2003) dans cet établissement fait l’objet de nombreuses procédures judiciaires, articles de presse et d’une politique de l’autruche qui aujourd’hui se poursuit.

https://www.rtbf.be/auvio/detail_l-ecole-empoisonnee?id=2270646

De nombreuses plaintes concernant l’ITELA sont toujours en cours d’instruction au Tribunal d’Arlon (Payknow reviendra dans les jours à venir sur ce sujet). Une d’entre elles a attiré notre attention, car elle concerne, entre autre, un candidat aux prochaines élections communales : Guy De Decker. Ce retraité était chef de travaux à de l’établissement scolaire jusqu’en 2010 et se retrouve sur la liste socialiste de la Cité du Maitrank. Selon nos sources, une plainte pour non assistance à personne en danger a été déposée en 2014 à son encontre.

Cette procédure a été initiée par Madame Falmagne, veuve d’un ouvrier de l’ITELA. Cette dernière est convaincue que la maladie et le décès de son mari ont été provoqués par la présence d’amiante sur son lieu de travail. Elle se base sur deux jugements du Tribunal du Travail (un en 2009 à Neufchateau et le second en 2013 à Arlon). Ceux-ci prouvent les décès de deux anciens employés de l’institut suite à des maladies pulmonaires causées par ce produit cancérigène ( et couvrant la période durant laquelle M. De Decker officiait). La plaignante explique que l’ancien chef des travaux a de nombreuses fois demandé à son mari d’effectuer des travaux sans jamais mentionner la présence d’amiante.

Cette plainte, avec constitution de partie civile, vise le candidat socialiste mais aussi, la Fédération Wallonie Bruxelles,Philippe Giberti, directeur de l’ITELA, Didier Leturq, Directeur général adjoint de l’administration générale de l’Enseignement, la médecine du travail à travers la personne du Docteur Jacob et Jean Polinard, actuel chef de travaux. Contacté par nos soins, Guy De Decker affirme n’avoir jamais eu connaissance de cette procédure, qui toujours selon nos source, fait toujours l’objet d’une instruction judiciaire dans l’attente du réquisitoire du ministère public.

Nous avons regardé de plus près la liste socialiste arlonaise Pour VouS et avons remarqué que de nombreux candidats travaillent toujours à l’ITELA1. D’ailleurs, l’échevin de l’enseignement et de la jeunesse, Jean Marie Triffaut y professe également. Il est probable que la plainte concernant M. De Decker n’ait pas été portée à leur connaissance. Toutefois, les problèmes d’amiante, eux, sont toujours de notoriété publique, à défaut de faire l’objet d’une attention politique.

1https://www.tvlux.be/arlon_la_liste_pour_vous_en_ordre_de_marche-29473-999-344.html