lundi, août 19, 2019
Accueil Sous la presse Violation du RGPD, contenu sponsorisé, la DH continue le combat pour le...

Violation du RGPD, contenu sponsorisé, la DH continue le combat pour le grand journalisme

La DH diffuse actuellement une publicité visant à vous « informer » sur les dangers de l’humidité dans votre habitation:

Il s’agit évidemment d’une publicité. D’une publicité pour… on ne sait pas. On ne voit qu’un formulaire au début de l’article qui nous invite à insérer nos données personnelles pour être recontactés

En cliquant sur le bouton « Participer », on peut donc voir s’ouvrir ce formulaire qui nous indique que nous auront droit à une expertise gratuite de leur partenaire. Un partenaire que nous ne connaissons pas avant d’inscrire nos données personnelles. Il s’agit ici d’une violation totale du RGPD.
L’utilisateur ne sait pas à qui il va donner ses données, cela peut-être à une entreprise qui agit dans la déshumidification mais aussi un groupe terroriste ou pire, Test-Achats. 

Ah oui et il y a aussi de la publicité dans l’article publicitaire, où il y a de la gène…

On apprend une fois le formulaire rempli que le partenaire n’est heureusement pas Test-Achats (ouf), mais bien Aqua Protect, qui ne manquera pas d’ajouter nos données à leur base client sans la moindre condition générale signée. Une infraction au RGPD.

L’article est signé AD OPERATIONS

Ad Operations c’est la branche publi-rédactionnelle du groupe IPM (DH et Libre).
Une branche qui ne cesse de grandir et qui recrute non plus seulement des communicants mais également des journalistes dont le travail est de vendre le produit des annonceurs via ce type d’articles:

Une équipe de 22 personnes répond aux attentes et besoins des clients en matière de communication publicitaire. Ecoute, expertise, polyvalence sont les maîtres-mots de cette entité composée de cinq départements.

Pierre angulaire du groupe, l’équipe d’IPM AD Operations assure la production, la planification, la création et la publication d’espaces publicitaires tant en presse quotidienne, en magazine, sur le web qu’en radio. Ses activités s’étendent également au service après-vente : rapports de campagnes, plans médias, suivi administratif des ventes, interface avec le département facturation…

Concrètement, IPM AD Operations est constitué de cinq pôles :
– Planning : élaboration et gestion des plans des quotidiens La Libre Belgique, La DH et leurs suppléments en étroite collaboration avec les rédactions.
– Production : pôle graphique réalisant la mise en page et le lay-out de toutes les publications publicitaires tant print qu’online.
– Sales : gestion du suivi des ventes publicitaires des différents médias du groupe : parutions print, mise en ligne de campagnes web, mise sur antenne de spots radio… Ce service assure également toute la coordination de la pré-vente (réalisation et envoi de mailings…) ainsi que l’élaboration des plans des magazines Logic IMMO et Paris Match et, dans le domaine de la publicité en ligne, la gestion de l’inventaire RTB (Real-Time Bidding) et programmatique.
– Classified : gestion des petites annonces des titres La Libre Belgique et La DH ainsi que de la nécrologie et du site web Carnet Familial.
– Content : gestion du contenu rédactionnel de toutes les publications publicitaires : magazines, publi-rédactionnels, native advertorials…

En parfaite symbiose avec l’écosystème d’IPM Group SA, IPM AD Operations travaille en étroite collaboration avec les différents départements du groupe : IPM Advertising, IPM IMMO, les rédactions des quotidiens et des sites web, DH Radio, Paris Match, le marketing et la comptabilité.

On notera qu’en fin d’article on nous affiche ceci: 

On vous laisse imaginer ce que cela implique…
Rappelons cet appel de la DH du 12 septembre (et d’une majorité de la presse) pour défendre la nécessité d’obtenir des droits voisins des GAFAM afin de ne pas en arriver à ne vivre que d’articles sponsorisés. On l’a échappé belle. 

Vous voulez agir ?

Envoyez un mail à contact@apd-gba.be avec le texte suivant: 

Bonjour, vous trouverez ci-joint une plainte pour violation du RGPD par un organisme de presse subsidié visant à offrir des données utilisateurs à une société (Aquaprotect) sans que l’utilisateur ne soit averti de la destination ni de l’utilisation de celles-ci.

Et la pièce jointe ici présente à compléter avec votre adresse

Valeur en euros du travail consacré à ce contenu: 50€

L'auteur de ce contenu PAYKNOW a été rémunéré comme indiqué ci-dessus.