Comment Libération, « Média de Vérification », cache de l’information compromettante sur Facebook.

C’est un des grands dangers de voir certains médias de référence rémunérés par Facebook pour leurs partenariats en tant que médias de vérification. Comment vont-ils traiter des informations sur Facebook alors qu’ils rémunèrent quasiment directement plusieurs postes de journalistes censés traiter ces questions ?

Relire l’article à l’époque sur Nordpresse « Le Fact Checking, c’est de la merde » et voir ceci:

Le 6 décembre, Libé titre ceci:

L’article est assez doux avec Facebook comparé aux autres titres qu’on peut lire dans la presse ce jour là:

Mais en plus, l’article de Libération n’a pas été publié sur Facebook. Il n’a pas été mis en avant et n’a donc quasiment pas été lu puisqu’aujourd’hui l’essentiel du traffic passe par les réseaux sociaux. Pour preuve, il n’a été liké/partagé que… 6 fois. (Cliquez sur l’image pour tester aussi avec le lien sur Sharedcount)

Aujourd’hui, même chose. Toujours aucun article chez Libé.


Par contre, il y a un gros article sur l’ingérence russe présumée. Mais grâce aux médias de vérifications, ça n’arrivera plus, hein ?

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.